Assurance loyer impayé

Qu’est-ce que l’assurance loyer impayé ?

Lorsqu’un propriétaire décide de louer son bien, il veut avant tout avoir la garantie que le loyer soit bien payé. Mais pas seulement. Il souhaite aussi que son bien soit couvert en cas de dégradations, car selon leur importance, les frais de remise en état peuvent vite grimper. pour éviter d’être confronté à ces désagréments, il existe l’assurance loyer impayé.

Une assurance loyer impayé pour les propriétaires

L’assurance loyer impayé est une assurance proposée aux propriétaires qui souhaitent louer leur bien, comme ici. Également appelée garantie loyers impayés (GLI), elle leur permet de se protéger contre diverses problématiques que pourrait rencontrer le locataire. Comme par exemple, ne pas pouvoir payer le loyer.

Cette assurance, proposée par les assureurs, n’est pas cumulable avec la caution solidaire. Un bailleur n’a donc pas le droit de demander à son locataire d’avoir un garant s’il souscrit à la GLI. Pour être protégé, le propriétaire paie une cotisation dont le montant varie entre 2 et 5 % du loyer, charges comprises.

Que couvre-t-elle ?

L’assurance loyer impayé ne couvre pas uniquement un défaut de paiement du loyer. En effet, le propriétaire bénéficie de plusieurs autres protections et selon ses besoins, il peut souscrire à différentes options. Voici un exemple des clauses existantes auxquelles il peut prétendre en souscrivant une GLI afin d’être couvert :

  • les éventuels dommages dans le logement ;
  • le non-respect du préavis de départ ;
  • le décès du locataire ;
  • le remboursement de frais juridiques suite à un contentieux avec le locataire ;
  • les frais de recouvrement ;
  • les frais de serrurerie ;
  • le paiement du loyer si période de vacance locative, c’est-à-dire lorsque le logement est vide entre deux locataires.
Assurance loyer impayé

Les obligations du bailleur

Pour pouvoir bénéficier des protections de cette assurance, un propriétaire doit impérativement respecter certaines obligations :

  • proposer un logement décent, c’est-à-dire aux normes actuelles en matière d’électricité, de propreté, etc. ;
  • vérifier la solvabilité du locataire : ce dernier doit impérativement être en CDI et avoir des revenus mensuels d’au moins trois fois le montant du loyer incluant les charges ; pour ce faire, il doit lui demander son contrat de travail, des bulletins de salaire ainsi que son avis d’imposition ;
  • intégrer une clause résolutoire dans le bail ou une clause de solidarité en cas de colocation. Cela l’autorise à résilier le contrat de location si le ou les locataires manquent à leurs obligations.

Paiement des loyers ou des dégradations occasionnés dans le logement, la garantie loyers impayés est sans conteste une véritable garantie pour les propriétaires. Au vu de sa modique cotisation, beaucoup souscrivent à cette assurance afin d’être protégés quoi qu’il arrive et donc d’éviter de débourser parfois des sommes astronomiques.

Back to Top