Investir dans l’immobilier ou souscrire une assurance-vie : quelle est la meilleure option ?

Vous souhaitez investir pour assurer vos vieux jours et l’avenir de vos enfants ? Deux grandes solutions très différentes s’offrent à vous : l’assurance-vie ou la pierre. Nous vous livrons quelques pistes pour être sûr de faire le bon choix.

Pourquoi préférer l’investissement dans l’immobilier ?

Il faut commencer par dissocier l’investissement locatif et l’achat de maison principale. Dans les deux cas, les acquéreurs se constituent un patrimoine, mais le premier consiste à acquérir un bien immobilier, le mettre en location afin de s’assurer un revenu qui deviendra conséquent une fois le crédit remboursé. Le second permet de devenir propriétaire de son logement qui sera amené un jour à être vendu pour réaliser une plus-value. À l’aide d’un crédit immobilier, les investisseurs se constituent un capital beaucoup plus rapidement que par la souscription d’une assurance-vie. Afin d’étudier la rentabilité d’un investissement dans la pierre, il est préférable de demander à un conseiller immobilier indépendant, capable de vous présenter tous types de biens à louer ou à habiter.

Pourquoi préférer souscrire une assurance-vie ?

Opter pour un contrat assurance-vie revêt d’autres intérêts. D’abord, il s’agit d’une épargne disponible. Le cumul des sommes déposées sur ce compte peut être encaissé très rapidement en cas de nécessité. Vendre son bien immobilier en quelques jours est plus compliqué, même si cela n’est pas impossible avec l’aide d’un bon agent. En outre, le contrat d’assurance-vie bénéficie d’une fiscalité avantageuse. Il n’y a ni impôt sur les revenus fonciers ni taxe foncière. Cette solution est également moins contraignante puisqu’un investissement locatif impose une gestion locative. Il faut gérer l’entrée et la sortie des locataires, leur loyer et assumer les éventuels impayés ou dégradations. Enfin, un contrat assurance-vie présente l’avantage d’être plus accessible qu’un achat immobilier. Il n’est pas nécessaire de contracter un prêt. Il suffit d’adapter les versements mensuels à ses revenus. Plus souple et moins engageant, ce type de contrat est donc également très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top